Les origines du liège

LE LIÈGE EST UN MATÉRIAU QUI A UNE LONGUE HISTOIRE ET DONT L’UTILISATION EST EN PLEIN ESSOR.
NATUREL, ORGANIQUE, RENOUVELABLE, BIODÉGRADABLE ET 100 % RECYCLABLE.

QU’EST-CE QUE LE LIÈGE ?

Le liège est l’écorce du chêne-liège (Quercus suber). Chaque année, un nouveau périderme - constitué d’anneaux qui poussent de l’intérieur vers l’extérieur du chêne-liège - se développe sur les plus anciens, formant ainsi cette écorce. Le principal composant du liège est la subérine.

OÙ SE TROUVENT LES CHÊNES-LIÈGES ?

Le chêne-liège méditerranéen est un arbre à feuilles persistantes de taille moyenne, originaire d’Europe et d’Afrique du Nord.

DEPUIS QUAND LE LIÈGE EST-IL UTILISÉ ?

Les plus anciennes références remontent à 3000 avant J.-C., en Chine, où il était utilisé dans des outils de pêche. Mais ses propriétés uniques étaient également connues des Égyptiens, des Babyloniens, des Assyriens, des Phéniciens et des Perses. Durant la période classique gréco-latine, il était fréquemment utilisé pour la construction de bouées de différents types, de ruches d’abeilles et de semelles de chaussures pour femmes.

OÙ LE LIÈGE EST-IL PRODUIT ?

La production mondiale de liège est d’environ 340 000 tonnes, dont le Portugal produit 61 %, l’Espagne 30 % et l’Italie 6 %. Le secteur espagnol du liège est principalement concentré dans trois communautés autonomes : l’Andalousie, l’Estrémadure et la Catalogne. Il y a environ 150 entreprises qui emploient un total d’environ 2 000 travailleurs.

COMMENT LE LIÈGE EST-IL PRODUIT ?

Le liège est extrait en enlevant l’écorce du chêne-liège, où se trouve ce matériau. Une fois l’écorce extraite, l’arbre est laissé au « repos », et après quelques années, l’écorce est à nouveau extraite ; ceci est fait principalement pour deux raisons : car la qualité de l’écorce de l’année suivante n’est pas la même que celle de l’écorce récoltée pour la « première » fois. Pour éviter un éventuel épuisement de la production de l’arbre.

EST-IL ÉCOLOGIQUE DE CONSOMMER DU LIÈGE ?

L’industrie du liège promeut une activité économique non polluante, qui place sur le marché mondial un produit naturel, écologique, renouvelable, recyclable et biodégradable : le liège, une garantie d’avenir et de survie pour les forêts de chênes-lièges et un exemple d’économie durable. La production de liège ne produit aucune pollution ni aucun dommage à l’écosystème dont il est extrait, car il est obtenu par écorçage, sans abattre aucun arbre. Après l’extraction du liège, en quelques heures, le cycle naturel du chêne-liège recommence, régénérant son écorce, le liège. La valeur écologique du liège a été reconnue par de prestigieuses organisations internationales, telles que le Fonds mondial pour la nature WWF/Adena www.wwf.es.

QUEL EST SON RÔLE DANS L’ÉCOSYSTÈME ?

La forêt de chênes-lièges abrite certaines des espèces animales méditerranéennes les plus emblématiques, comme l’aigle impérial, la cigogne noire et le lynx ibérique. La conservation de la forêt de chêne-liège réduit le risque d’incendie, car le chêne-liège est très résistant au feu grâce à la protection fournie par la couche de liège qui l’entoure et à sa capacité de repousse rapide. C’est un frein à la désertification, grâce à la capacité du chêne-liège à retenir le sol dans ses racines tout en ralentissant l’intensité des précipitations grâce à sa canopée, ce qui réduit le ruissellement de l’eau et empêche l’érosion des sols. Leur gestion correcte permet de se protéger contre le changement climatique. En raison de la longue durée de vie du matériau, le CO2 reste déposé dans les produits en liège pendant longtemps.

QUELLES SONT LES PROPRIÉTÉS DU LIÈGE ?

Le liège est un produit dans lequel la nature a exprimé sa grande sagesse après des siècles d’évolution, et qui présente des caractéristiques inégalées par tout autre produit synthétique. Légèreté : la densité du liège est comprise entre 0,12 et 0,25. Plus la densité est faible, plus la qualité du liège est élevée. Imperméabilité : le liège est presque imperméable grâce à la subérine et à la cire qu’il contient, bien qu’il ne soit pas complètement imperméable, car il permet au gaz de circuler lentement en raison du contenu gazeux des cellules. Adhérence : il possède un coefficient de friction élevé attribué au fait que le liège en contact avec une surface lisse possède un grand nombre de ventouses constituées par les cavités des cellules (lenticelles) présentes sur la surface coupée du liège. Compressibilité et élasticité : le liège est le seul corps solide qui a la propriété d’être comprimé sans dilatation latérale. En outre, il récupère jusqu’à 85 % de son volume initial 24 heures après avoir été soumis à une pression, ce qui le rend également plus résistant à l’usure.

Kliusolutions © 2022 dpto. MKT